Mercredi 19 octobre à 14h30

Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims

Emmeran Rollin, piano
Laetitia Corcelle, soprano

Fleur bleue et « gentillette », la musique de Gounod ? Certainement pas ! Gounod est romantique, c’est-à-dire qu’il nous parle de grandeur, de passion, de l’expression du cœur où tout est élévation et tout est sens. Au fil du concert, la frontière entre le profane et le sacré se lisse, et s’enrichit d’un dialogue avec Bach : bien qu’éloignés par le style, le pays et l’histoire, Gounod et Bach parlent un même langage, celui de la spiritualité.

Mélodies profanes et sacrées de Charles Gounod (1818-1893)
Le soir (sur un poème d’A. de Lamartine)
O salutaris hostia (en la majeur)
Agnus Dei (de la Messe de Ste Cécile)
Pie Jesu (en sol mineur)
Pièce pour piano seul, J-S Bach (1685-1750)
Le Vallon (sur un poème d’A. de Lamartine)
Ave verum (en ut majeur)
Repentir (texte de Gounod)
Pièce pour piano seul, J-S Bach (1685-1750)
Prière du soir (texte de Eugène Manuel)
Ave Maria (sur le 1er prélude de Bach)
Que ta volonté soit faite (texte de Gounod)

Réservations par mail :  reservations@flaneriesreims.com ou au 03 26 36 78 00


       

Partager

FACEBOOK Twitter Email Email

Suivez-nous

Destination Reims

Destination Reims

Facebook

Instagram