Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Biographie

Amaury Coeytaux s'est imposé naturellement depuis plusieurs années comme l'un des plus remarquables violonistes de sa génération.
Comme le souligne The Strad Magazine, c'est « par sa grande sensibilité musicale, sa technique irréprochable et sa sonorité chaleureuse » que le public des plus grandes salles du monde lui porte une affection toute particulière.
 
Il a fait ses débuts sous la tutelle de Micheline Lefebvre au CNR de Bordeaux avant de se perfectionner dans la classe de Jean-Jacques Kantorow au CNSM de Paris, puis dans celle de Pinchas Zukerman à la Manhattan School à New York.
 
Aujourd'hui premier violon du quatuor Modigliani, on l'entend dans les salles les plus prestigieuses, telles la Philharmonie de Paris, la Philharmonie de Hambourg, le Konzerthaus de Berlin, le Konzerthaus de Vienne, la Philharmonie de Bilbao, le Prinzregententheater de Munich…
La saison 2019-2020 est marquée par plusieurs grandes tournées aux États-Unis, en Corée, au Japon, en Russie et en Colombie.
 
Il est directeur artistique avec le quatuor Modigliani des légendaires Rencontres Musicales d'Évian autrefois dirigées par Mstislav Rostropovitch ainsi que du Concours International de quatuors à cordes de Bordeaux à partir de 2020.
 
En tant que chambriste, il collabore avec Nicholas Angelich, Pinchas Zukerman, Yefim Bronfman, Frank Braley, Gérard Caussé, Myung-whun Chung, dans les plus grands festivals : Saint-Denis, La Roque d'Anthéron, Menton, Colmar, Lugano, Salzburg, Rheingau, Bucarest Festival Enescu, Amsterdam.
 
En parallèle de sa carrière de soliste international, Amaury Coeytaux était violon solo de l'Orchestre d'Auvergne en 2008 puis il fut nommé en 2012 violon solo de l'Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Myung-whun Chung. Il travailla alors étroitement avec de grands chefs tels que Gustavo Dudamel, Esa-Pekka Salonen, Tugan Sokhiev…
 
Sa passion pour le répertoire orchestral l'a conduit à assurer les rôles de chef et soliste dans des programmes allant du baroque au contemporain. Il dirige et joue en soliste régulièrement avec le Philharmonique de Radio France, le Philharmonique de Strasbourg, le Capitole de Toulouse, l'Orchestre de la radio espagnole, l'Orchestre symphonique de Navarre, l'Orchestre symphonique de Aalborg, l'Orchestre national de Metz…
 
Suite à la parution d'un nouveau disque sur Eugène Ysaÿe pour violon et orchestre, "Neiges d'Antan" avec l'Orchestre royal philharmonique de Liège sous la direction de Jean-Jacques Kantorow, il reçoit l'éloge unanime de la critique internationale ainsi que les plus hautes distinctions par Diapason, Classica et Klassiek Centraal. D'autres enregistrements également acclamés par la presse ont suivi, notamment les trios de Brahms avec piano chez La Dolce Volta et un disque "Portrait" chez Mirare, tous deux Choc de Classica.
 
Amaury Coeytaux joue un violon Guadagnini de 1773.