UNION | Roger Woodward, la perfection du bout des doigts

08/07/2011

4495 vues

Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Comment critique un concert, si ce n'est qu'en le couvrant d'éloges ? C'est l'heureuse question qui se posait ce soir. Avant même l'entrée du pianiste, l'annonce du programme impressionne. Trois estampes et douze pièces constituant le Livre II des Préludes de Debussy précèdent les six suites de la 6e Partita en mi mineur BWV 830 de Bach. Autant dire que les exclamations du public ne se sont pas faites attendre.