Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Adresse

5, Avenue du Général Gouraud - REIMS

Bus

Ligne(s) : 3-11, 30, NOCTAMBUS
Arrêt(s) bus : GOURAUD, CRAYERES

Localisation

Histoire du lieu

LE DOMAINE POMMERY, CHEF D’ŒUVRE D’UNE VIE
“J’ai voulu ce Domaine comme un livre ouvert, ouvert sur le monde, sur le temps. Laissez-y votre marque comme moi-même j’y ai imprimé à jamais mon empreinte. Qu’elle soit digne du respect pour ce vin de Champagne devenu, désormais, notre âme commune et qui porte en lui, pour demain et toujours, la mémoire de notre art.” Madame Pommery
C’est en juillet 1868 que Madame Pommery lance ce qui fut à Reims, le plus grand chantier du siècle : la métamorphose des crayères en caves. Des mineurs belges et français creusent 18 kilomètres de galeries, voûtées en berceau ou en ogive et reliées entre elles. Toute une ville souterraine, géante. Avec ses places formées par les anciens puits, Navlet y sculpte d’immenses bas-reliefs, à la lumière de la bougie, jusqu’à en devenir aveugle. 
Les bas-reliefs accentuent l’irréelle beauté de ces galeries grandioses déployées dans l’éternelle pénombre. Un escalier de 116 marches, monumental, splendide, relie seul ce monde souterrain au monde du dehors. 
 
UNE VÉRITABLE OPÉRATION D’URBANISME
Le Domaine aujourd’hui, c’est 50 hectares, soit la superficie additionnée du Louvre, du jardin des Tuileries et de la place de la Concorde. Bâtiments et jardins paysagers fascinent autant les visiteurs que les historiens de l’art et de l’architecture : leur répartition dans l’espace obéit, avec un égal bonheur, à deux contraintes habituellement opposées : contrainte de rationalité pour le bon fonctionnement d’une entreprise et volonté délibérée de fonder une esthétique du paysage urbain. La société anglaise donne « le ton » au monde. 
C’est ainsi que le néo-gothique élisabéthain explose à Reims. En tourelles, créneaux et donjons, associant des chaînages de briques rouges à un revêtement gris-bleuté. Néanmoins l’esprit d’avant-garde domine. Construit sur un plan ouvert, en H, l’ensemble des édifices, va à l’encontre des traditions architecturales des maisons de Champagne, repliées sur elles-mêmes selon le principe des hôtels particuliers du XVIII ème siècle. L’intérêt est concret : favoriser les expansions futures des bâtiments. Il révèle aussi une philosophie de la vie : faire tomber les barrières, inviter, s’ouvrir au monde, ouvrir le monde.
Un esprit entreprenant que rien n’arrête, à cause de trois qualités merveilleusement associées chez Louise : la capacité de voir grand, la volonté de perfection et une patience de fourmi.
Caves prestigieuses, beauté de l’architecture accordée à des bâtiments toujours fonctionnels… l’avenir est scellé : aujourd’hui, la Maison entre dans le XXIème siècle. « Ceux qui ont connu les cratères délabrés de cette colline mal famée sont émerveillés d’y découvrir aujourd’hui ces immenses caves où le pittoresque et l’art offrent à tous les étrangers la plus irrésistible attraction » déclare le Maire de Reims, convié à l’inauguration après une dizaine d’années de travaux. Prodigieuse métamorphose, en effet : 18 km de galeries creusées dans la craie recèlent désormais plus de 20 millions de bouteilles de vins de Champagne à 30 mètres sous terre.

http://www.champagnepommery.com/fr/

Les événements

  • Concert n°19 du 30/06/2018 à 20h00
  • Archives 2016
  • Concert n°16 du 30/06/2016 à 21h00
  • Archives 2015
  • Concert n°3 du 19/06/2015 à 20h00

Les médias