Flâneries 2018 | War Requiem

02/07/2018

829 vues

Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Le compositeur britannique Benjamin Britten (1913-1976) a toujours été un pacifiste convaincu. Les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, particulièrement la brutale destruction d’Hiroshima par la bombe nucléaire en 1945, l’ont marqué profondément. Il émerge en lui alors l’idée d’une oeuvre engagée et pacifiste appelant à la paix entre tous les hommes. L’occasion de concrétiser ce projet lui sera présentée en 1958, lorsqu’on lui commande une oeuvre pour célébrer la reconstruction de la cathédrale de Coventry, détruite par les bombardements allemands en 1940. Connu pour son écriture à la fois traditionnelle et novatrice, Britten mêle aux textes latins du requiem des poèmes de Wilfred Owen, mort pendant la Première Guerre mondiale, poèmes qui, selon le souhait du compositeur, ont « besoin d’être chantés avec une beauté, une intensité et une sincérité extrêmes ». Grandiose méditation sur la guerre, aussi douloureuse qu’exaltée, ce sera l'un de ses plus grands chefs-d’oeuvre. La création, le 30 mai 1962, rencontra un succès immédiat. Le War Requiem est aujourd'hui considéré comme une oeuvre majeure du XXe siècle.

Crédits photos : Axel Coeuret