Ajouter au calendrier 2018-04-16 18:30:00 2018-04-16 20:30:00 Europe/Paris Conférence sur l'Histoire de la Musique Ludwig van Beethoven 9e Symphonie en ré mineur op. 125 (1ère partie)Que l’on y songe bien… Si Beethoven n’avait écrit que les 3 premiers mouvements de sa Symphonie en ré mineur, elle n’en serait pas moins son chef-d’œuvre symphonique…  et l’une des œuvres d’art fondamentales de la culture occidentale. Douze ans séparent les deux dernières symphonies. L’évolution est gigantesque ! Entre elles voient le jour « Fidelio », les sonates opus 106, 110, 111… Pourtant le texte « An die Freude » de Schiller hante le maître depuis 1793... De nombreuses anticipations mélodiques de la future symphonie jalonnent sa production, notamment la « Fantaisie » op. 80. Quant à l’idée d’un final choral, elle lui vint bien avant, vers 1806, pour clore la « Pastorale ». Mais ce n’est qu’en 1822 qu’il entame la composition. La Symphonie n° 9 sera créée le 7 mai 1824 à Vienne sous la baguette de Beethoven…  sourd !  Un triomphe pourtant !  Tout y est nouveau. Proportions grandioses, structure réinventée, orchestration voluptueuse, bouleversement des mouvements, ambigüité harmonique… intrusion de la voix dans le champ symphonique. On n’en finit pas de s’émouvoir de la nouvelleté du chef-d’œuvre.   Bien sûr, il y faut joindre le Presto final, l’hymne « An die Freude», sublime thème et variations dont la grandeur des motifs et l’inventivité du discours participent encore davantage que les vers bouleversants du poète à la Joie Universelle. « Soyez enlacés, millions d’êtres. Un baiser au monde entier… ».  Portés par le divin thème en ré majeur, le souffle des mots étourdit tous les cœurs de bonne volonté.  L’Europe s’en est souvenu !...CONDITIONS Lieu : Le Cellier (4 bis rue de Mars) de 18h30 à 20h. Accueil du public dès 18h. Tarif : 5€ par conférence.    Exonération pour les jeunes de moins de 18 ans et les personnes handicapées.    10 places gratuites pour les étudiants et 10 places gratuites pour les enseignants dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée. Billetterie : Opéra de Reims à partir du 5 septembre, du mardi au samedi de 14h30 à 18h30 et sur place les jours des conférences. 03 26 50 03 92 – billetterie@operadereims.com Le Cellier Flâneries Musicales de Reims

Les artistes

Programme

Ludwig van Beethoven
9e Symphonie en ré mineur op. 125 (1ère partie)


Que l’on y songe bien… Si Beethoven n’avait écrit que les 3 premiers mouvements de sa Symphonie en ré mineur, elle n’en serait pas moins son chef-d’œuvre symphonique…  et l’une des œuvres d’art fondamentales de la culture occidentale. Douze ans séparent les deux dernières symphonies. L’évolution est gigantesque ! Entre elles voient le jour « Fidelio », les sonates opus 106, 110, 111…
Pourtant le texte « An die Freude » de Schiller hante le maître depuis 1793... De nombreuses anticipations mélodiques de la future symphonie jalonnent sa production, notamment la « Fantaisie » op. 80. Quant à l’idée d’un final choral, elle lui vint bien avant, vers 1806, pour clore la « Pastorale ». Mais ce n’est qu’en 1822 qu’il entame la composition. La Symphonie n° 9 sera créée le 7 mai 1824 à Vienne sous la baguette de Beethoven…  sourd !  Un triomphe pourtant ! 
Tout y est nouveau. Proportions grandioses, structure réinventée, orchestration voluptueuse, bouleversement des mouvements, ambigüité harmonique… intrusion de la voix dans le champ symphonique. On n’en finit pas de s’émouvoir de la nouvelleté du chef-d’œuvre.   Bien sûr, il y faut joindre le Presto final, l’hymne « An die Freude», sublime thème et variations dont la grandeur des motifs et l’inventivité du discours participent encore davantage que les vers bouleversants du poète à la Joie Universelle. « Soyez enlacés, millions d’êtres. Un baiser au monde entier… ». 
Portés par le divin thème en ré majeur, le souffle des mots étourdit tous les cœurs de bonne volonté. 
L’Europe s’en est souvenu !...

CONDITIONS
Lieu : Le Cellier (4 bis rue de Mars) de 18h30 à 20h. Accueil du public dès 18h.
Tarif : 5€ par conférence.
   Exonération pour les jeunes de moins de 18 ans et les personnes handicapées.
   10 places gratuites pour les étudiants et 10 places gratuites pour les enseignants dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée.
Billetterie : Opéra de Reims à partir du 5 septembre, du mardi au samedi de 14h30 à 18h30 et sur place les jours des conférences.
03 26 50 03 92 – billetterie@operadereims.com

Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Tarif

5€