Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Biographie

En 2007, François Thirault remporte le premier prix à l’unanimité du Concours de violoncelle Vatelot-Rampal à Paris : un déclic, qui confirme sa vocation de musicien.
Après un prix de perfectionnement dans la classe de Marc-Didier Thirault au CRR de Reims, il est admis en 2010 à l’unanimité au CNSMD de Lyon, dans la classe d’Yvan Chiffoleau. En 2014, il part durant une année pour Berlin, dans le cadre du programme Erasmus. Il y bénéficie notamment  de l’enseignement de Konstantin Heidrich à l’Université des Arts. De retour à Lyon, il termine son master d’interprète. Il est soutenu depuis 2014 par « Mécénat Musical Société Générale » et depuis cette année par la fondation Yamaha.
Parallèlement, François Thirault se perfectionne, en France et à l’étranger, auprès d’interprètes de renommée internationale parmi lesquels : Frans Helmerson, Philippe Muller, Jérôme Pernoo, Xenia Jankovics, Ralph Kirshbaum… Autant de rencontres qui participent à son ouverture d’esprit et forgent sa propre conception artistique.
En 2013, il remporte le concours de concerto de l’Académie Internationale d’Été de l’Université de Musique et des Arts de Vienne, prestation enregistrée et retransmise par la radio nationale autrichienne. Il est par ailleurs invité à se produire en soliste dans de nombreux festivals à travers l’Europe tels que l’Unione Musicale de Turin, l’Encuentro de Música de Santander en Espagne, le Festival de Conques, les Flâneries Musicales de Reims, les Concerts de Poche…
Passionné également par la musique de chambre, il a bénéficié de l’enseignement du quatuor Artemis, Itamar Golan, Dana Ciocarlie… Il s’est notamment produit aux côtés de Johannes Meissl, Jean-Guihen Queyras, Claudio Martinez-Mehner, Françoise Gneri, Marc Danel et Yovan Markovitch…
Musicien complet, François Thirault est aussi un musicien d’orchestre actif. Entre 2011 et 2014, il joue avec l’Opéra de Marseille et participe cette année à la saison de l’Opéra de Lyon. Il intègrera en septembre prochain l’académie Karajan du Berliner Philharmoniker sous la direction de Simon Rattle.