Biographie

Julien Martineau est l’un des rares mandolinistes en Europe à mener une carrière de concertiste.
Après des études musicales aux conservatoires d’Argenteuil et de Rueil-Malmaison, Julien Martineau joue dès l’âge de 16 ans à l’Opéra de Paris ainsi qu’avec le pianiste Alexandre Tharaud pour quelques concerts privés. Elève au lycée Condorcet à Paris, il découvre alors un monde musical fascinant qui le conduit à choisir une carrière musicale plutôt que scientifique. Dès lors il explore le répertoire de la mandoline, perfectionne l’instrument avec des luthiers et développe de nouvelles cordes avec Savarez, tout en poursuivant des études de musicologie à la Sorbonne et au CNSM de Paris. En 1998, Il remporte à 19 ans le Prix Giuseppe Anedda au concours international de mandoline de Varazze en Italie présidé par Ugo Orlandi. Et en 2002, il obtient un DEA (master) de musicologie de l’université de la Sorbonne à Paris.
Ses qualités musicales, loin des clichés de la mandoline, font de lui un musicien apprécié de partenaires renommés. Avec Bertrand Chamayou, il conçoit notamment un programme de sonates pour mandoline et piano du XVIIIe siècle à nos jours. Et avec Jean-François Zygel il collabore à plusieurs spectacles ainsi qu’à l’émission La Boîte à Musique sur France 2, jouant, entre autres, les pièces de Beethoven pour mandoline et piano. Il accompagne des chanteurs tels que Natalie Dessay, Thomas Hampson, Ludovic Tézier, Florian Sempey et Laurent Naoury.
Julien Martineau se produit en soliste dans des salles et des festivals prestigieux : Théâtre du Châtelet, Théâtre des Champs-Elysées et Sorbonne à Paris, Grand Théâtre d’Aix-en-Provence, Halle aux Grains à Toulouse, Victoria Hall et Grand Théâtre à Genève, Festival de Besançon, Music Atlantico aux Açores.
En 2013, Julien Martineau a enregistré l’intégrale des Préludes de Raffaele Calace pour mandoline solo, considérés comme l’équivalent des Caprices de Paganini pour le violon. A cette occasion, l’Institut Français lui organise une tournée de 15 concerts dans 11 pays d’Afrique.
En novembre 2014, l’Orchestre du Capitole de Toulouse l’invite à jouer les concertos de Vivaldi sous la direction de Rinaldo Alessandrini. C’est toujours avec l’Orchestre du Capitole qu’il créera en septembre 2016 le concerto pour mandoline de Karol Beffa.
Depuis 2005, Julien Martineau est professeur au Conservatoire de Toulouse, et en 2013, l’Académie des Arts, Lettres et Sciences du Languedoc lui décerne le Prix Déodat De Séverac.

Les événements

  • Archives 2016
  • Concert n°38 du 07/07/2016 à 19h00

Les médias