Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Biographie

Après le Conservatoire de Paris (CNSMDP), où il travaille avec Régis Pasquier, David Grimal bénéficie des conseils d’artistes prestigieux, tels que Shlomo Mintz ou Isaac Stern, passe un an à Sciences-Po Paris, puis fait la rencontre, décisive, de Philippe Hirschhorn. Il est sollicité par de nombreux orchestres : Orchestre de Paris, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National de Russie, Orchestre National de Lyon, New Japan Philharmonic, Orchestre de l’Opéra de Lyon, Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, Orchestre Symphonique de Jérusalem ou Sinfonia Varsovia, sous la direction de Christoph Eschenbach, Michel Plasson, Michael Schønwandt, Peter Csaba, Heinrich Schiff, Lawrence Foster, Emmanuel Krivine, Mikhaïl Pletnev, Rafael Frühbeck de Burgos, Peter Eötvös… De nombreux compositeurs lui ont dédié leurs œuvres, parmi lesquels Marc-André Dalbavie, Brice Pauset, Thierry Escaich, Jean-François Zygel, Alexandre Gasparov, Victor Kissine, Fuminori Tanada, Ivan Fedele, Philippe Hersant, Anders Hillborg, Oscar Bianchi, Guillaume Connesson, et Frédéric Verrières.
 
Depuis de nombreuses années, David Grimal poursuit par ailleurs une collaboration avec Georges Pludermacher en récital. Ils se produisent dans le monde entier et leur discographie, qui comprend des œuvres de Ravel, Debussy, Bartók, Franck, Strauss, Enesco, Szymanowski et Janácek, a obtenu des récompenses prestigieuses. David Grimal a enregistré les Sonatines de Schubert avec Valery Afanassiev. En 2009, son intégrale des Sonates et Partitas de Bach, accompagnée de Kontrapartita - une création de Brice Pauset qui lui est dédiée -, a obtenu le Choc de Classica - Le Monde de la Musique. Son enregistrement du Concerto pour violon de Thierry Escaich avec l’Orchestre National de Lyon a quant à lui reçu le Choc de Classica en 2011.
 
L’espace de liberté qu’il a créé avec Les Dissonances lui permet de développer son univers intérieur en explorant d’autres répertoires, qui ont déjà fait l’objet de quatre enregistrements : Métamorphoses (Strauss / Schoenberg), 2007 (Naïve-Ambroisie) - ƒƒƒƒ de Télérama, BBC Music Choice, Arte Sélection ; Beethoven, Concerto pour violon et Symphonie n°7, 2010 (Aparté) - ƒƒƒƒ Télérama, Sélection 2010 du Monde) ; Les Quatre Saisons de Vivaldi et de Piazzolla, 2011 (Aparté) ; Beethoven, Symphonie n°5, 2011 (Aparté) - ƒƒƒƒ Télérama.  Son enregistrement du concerto pour violon de Brahms avec les Dissonances, paru sous le label Dissonances Records en mars 2014, a été élu version gagnante de la Tribune du disque de France Musique devant les enregistrements du Philharmonique de Vienne ou de l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Une intégrale des concertos pour violon de Mozart sortira en février 2015 sous le label Dissonances records.
 
Sous l’égide des Dissonances, il a également créé « L’Autre saison », une saison de concerts en faveur des sans-abris, en l’église St Leu à Paris.
 
David Grimal est artiste en résidence à l’Opéra de Dijon depuis 2008.
Il enseigne le violon à la Musikhochschule de Sarrebruck en Allemagne, donne de nombreuses masterclasses et a été membre du jury du Concours International Long-Thibaud à Paris en 2010. Il a été fait chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture en 2008.
Il joue sur un Stradivarius, le « ex-Roederer » de 1710, et sur un violon fait pour lui par le luthier français Jacques Fustier, le « Don Quichotte ».

Les événements

  • Archives 2015
  • Concert n°34 du 29/06/2015 à 20h00