Biographie


Pianiste concertiste, chef d’orchestre, arrangeur, compositeur, Bruno Fontaine est un artiste complet et inclassable, parfait exemple d’un talent du 21ème siècle :
- « Mille Fontaine » titrera Philip de la Croix dans Le Monde, pour commenter l’actualité extraordinairement chargée de Bruno Fontaine en 2004 ;
- sortie de plusieurs disques et notamment d’un récital Mozart (Transart), qui reçoit les 4 ffff de Télérama et une presse élogieuse ;
- sortie dans les salles de Pas sur la Bouche d’Alain Resnais dont il réalise la bande originale ;
- cent dix représentations à Paris du spectacle Heureux avec Jean Rochefort ;
- et de nombreux concerts en soliste ou comme chef d’orchestre (Orchestre Philharmonique de Radio France au Châtelet, Orchestre de la Radio Suisse Romande à Genève, Midem au Palais des Festivals de Cannes…).

Né à Epinal c’est à l’age de quatre ans qu’il débute le piano, et c’est sur dispense spéciale qu’il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, à l’age de 11 ans, pour étudier avec, entre autres Maîtres, Jean Hubeau, et Pierre Sancan. Il en sortira à l’age de 15 ans bardé de 5 premiers prix ! Il part alors aux USA et c’est là-bas qu’il rencontrera et travaillera avec Don Costa, le célèbre arrangeur de Franck Sinatra, qui lui confirmera ce goût pour la découverte d’autres musiques. S’enchaîneront dès lors des collaborations artistiques qui le mèneront, parallèlement à sa carrière classique, à travailler avec les artistes aussi divers que Jérôme Deschamps (Bruno Fontaine compose deux suites symphoniques inspirées des musiques des films de Jacques Tati, les Hulophonies créées au Festival de Cannes en 2002), ou encore Les Rita Mitsouko qui lui demandent pour une série de concerts au Théâtre des Champs Elysées de créer les arrangements pour orchestre symphonique de leurs chansons. Il réalisera ensuite le même style de projet symphonique pour Misia, Barbara Hendricks et Paolo Conte.

Michel Portal, Richard Galliano, Mino Cinelu, Louis Sclavis deviennent ses partenaires de prédilection dans le Jazz, et il assure la direction musicale des spectacles de Ute Lemper, Lambert Wilson, et Julia Migenes pendant de nombreuses années. Il continue parallèlement sa carrière de soliste et de chef : il joue régulièrement avec les Concerts Lamoureux, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre de la radio Suisse Romande, dirige le London Symphony Orchestra pour un enregistrement avec le guitariste John Williams (Sony Classical) ; joue en Musique de Chambre avec le Quatuor Ysaye, Michel Portal, les violoncellistes Sonia Wieder-Atherton et Ophélie Gaillard, le violoniste Guillaume Sutre et l’altiste Miguel Da Silva (ils enregistrent Max Bruch ensemble pour le label TransArt Live), joue en soliste sous la direction de Yutaka Sado, Philippe Bender, Jacques Mercier, Edmon Colomer, David Wroe, Grzegorz Nowak, Jean-luc Tingaud, James Blair, Laurent Petitgirard…

Bruno Fontaine est nommé aux Victoires de la Musique et aux Césars pour la musique du film On connaît la Chanson (1997), d’Alain Resnais, qui lui confie ensuite les nouveaux arrangements et la musique originale du film Pas sur la bouche en 2003. On lui doit également les musiques originales de Tangos volés de Eduardo de Gregorio, La vie ne me fait pas peur de Noémie Lvovsky, de Ça ira mieux demain, C’est le bouquet et Cause toujours réalisés par Jeanne Labrune, ainsi que de Cavaliers seuls, réalisé par Delphine Gleize et Jean Rochefort,  et Sœur Sourire réalisé par Stijn Coninx.

De Mars à Juillet 2011, Bruno Fontaine dirige à la Comédie Française la nouvelle production de L’Opéra de Quat’ Sous de Brecht & Weill, dans une mise en scène de Laurent Pelly.
En Juin 2012, Bruno Fontaine écrit cinq arrangements symphoniques pour le nouvel album d’Abd Al Malik, et dirige à cette occasion l’orchestre National d’Ile de France.
En Juillet 2013, Bruno Fontaine écrit les arrangements originaux et réalise pour Universal l’album Juliette Gréco chante Brel.

Dernière parution discographique : l’enregistrement « live » du Concerto en Fa et de la Rhapsodie in Blue de G.Gershwin avec L’Orchestre National de Lille dirigé par David Wroe, sur le label TRANSART LIVE.
A paraître : « Ragtime »  Piano solo sur le label Aparté (Novembre 2013)
 

Les événements

  • Archives 2014
  • Concert n°5 du 21/06/2014 à 11h00

Les médias