Biographie

À la fois directeur musical et artistique de l’OPS et du Tasmanian Symphony Orchestra depuis 2012, le chef slovène a commencé par étudier le piano à l’Académie de musique de Ljubljana avant d’y aborder la direction d’orchestre. Il est alors l’élève d’Anton Nanut et suit, en parallèle, les cours de direction d’Otmar Suitner à l’Akademie für Musik und darstellende Kunst de Vienne, où il obtient ses diplômes en 1989. Entre 1991 et 2003, il est directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Slovénie. Rapidement, il est très demandé sur la scène internationale et collabore avec des solistes comme Mstislav Rostropovitch, Vadim Repin ou Thomas Quasthoff. Du Grand Théâtre de Genève au Teatro alla Scala de Milan, il oeuvre dans les plus prestigieuses maisons. En janvier 2013, Marko Letonja a fait ses débuts au Staatsoper de Vienne dans La Dame de pique, puis y a notamment dirigé Les Contes d’Hoffmann (mai 2014). En août 2003, il est nommé chef permanent et directeur musical de l’Orchestre symphonique et de l’Opéra de Bâle : il y reste jusqu’en 2006, dirigeant de nouvelles productions de Tannhäuser, La Traviata, Der Freischütz, et Tristan und Isolde, parmi d’autres puis devient, en 2008, chef principal invité de l’Orchestra Victoria de Melbourne. Il a dirigé l’OPS pour la première fois en décembre 2006. On se souvient aussi de ses brillantes prestations dans la fosse de l’Opéra national du Rhin, pour Götterdämmerung (2011), Der ferne Klang (2012), De la Maison des morts (2013) ou encore Der Fliegende Holländer (2014). Dans sa discographie, mentionnons un opus dédié à Ross Harris (Naxos, 2012) gravé avec le Auckland Philharmonia Orchestra, une remarquable intégrale symphonique de Weingartner (CPO, 2014) et un récent CD consacré à Kaija Saariaho (Ondine, 2015) avec l’OPS.
 

Les événements

  • Archives 2016
  • Concert n°51 du 12/07/2016 à 20h00
  • Archives 2014
  • Concert n°56 du 11/07/2014 à 20h00