Biographie


Luciano Acocella est lauréat des concours Prokofiev et Mitropoulos. En 1996, il a débuté sa collaboration avec Daniele Gatti dans plusieurs productions d’opéras et concerts symphoniques, et a commencé à diriger en Italie, Espagne, Belgique, Grèce, Danemark, Etats-Unis, Japon, Chine, Corée et Russie.

En 2000 il fait ses débuts dans l’opéra à Copenhague avec The Rape of Lucretia de Britten, puis avec beaucoup de succès dans des productions comme Madama Butterfly pour le Circuito As.Li.Co et Adriana Lecouvreur pour le Circuito Lirico Lombardo. Il a dirigé Manon Lescault au Teatro Comunale di Bologna en 2002 et Le Barbier de Séville à Tokyo. En 2004, il a dirigé Rigoletto lors d’une tournée coréenne avec le même théâtre. Toujours à Séoul, il a dirigé Tosca, dans la version historique du Teatro dell’Opera di Roma. Par la suite, il a commencé sa collaboration avec l’Opéra d’Avignon, d’abord avec un concert symphonique et lyrique puis avec La Bohême et Il Viaggio à Reims en 2008. Il a dirigé Lucia di Lammermoor et Manon Lescault à l’Opéra de Marseille, La Traviata et I Capuleti e I Montecchi à Moscou, Le Barbier de Séville à l’Opéra de Rouen et Maria Stuarda à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège. Il est retourné en Italie pour Le Barbier de Séville, L’Arlésienne de Cilea et Nerone de Mascagni. En 2009, il a fait ses débuts à La Fenice avec La Traviata et au Théâtre Philharmonique de Vérone avec L’Elisir d’amore. En 2010, il retourne à Liège avec I Capuleti e I Montecchi et fait ses débuts à la Coruna avec La Fille du Régiment et à Paris avec l’Orchestre National de France et l’Orchestre National d’Ile de France.

Invité au Festival de Musique Sacrée de Marseille en 2011, il dirige Un Requiem Allemand avec l’Orchestre Philharmonique de Marseille, ainsi que plusieurs concerts symphoniques. En juin 2011, il a été invité par France Télévision  pour diriger la première éditions de Musiques en fête  avec l’Orchestre National de Montpellier aux Chorégies d’Orange, concert diffusé sur France 3 et Radio France et, depuis, il a dirigé l’édition 2012 avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, 2013 avec l’Orchestre National de Montpellier de nouveau et il dirigera l’édition 2014 avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.

En Janvier 2012 il a dirigé La Donna del Lago à Moscou et il a été invité par le Festival de Radio France à Montpellier avec l’Orchestre de Chambre de Paris.

Luciano Acocella a également été présent au Festival della Valle d’Itria de Martina Franca, au Murten Festival en Suisse, à Normandie Impressionniste, au Festival de la Opera de A Coruña.

Son intérêt pour le répertoire symphonique l’a conduit à diriger le Saint Petersburg Philharmonic Orchestra, le Tokyo Philharmonic Orchestra, le Moscow Philharmonic Orchestra, l’Orchestra del Teatro Comunale di Bologna, le Miami Festival Orchestra et le Toscanini Orchestra. Il a également été invité à diriger le Philharmonique de Marseille, l’Orchestre National d’Île de France, le Danish Radio Symphony Orchestra, l’Orquesta Sinfónica de Galicia, le Netherlands Radio Symphony Orchestra, l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, le Seoul Philharmonic Orchestra, le Taipei Symphony Orchestra, l’Orchestre Lyrique de Région Avignon – Provence, les orchestres des théâtres C. Felice de Gênes et La Fenice de Venise, l’Orchestra Sinfonica Siciliana, et l’Orchestra dei Pomeriggi Musicali de Milano entre autres. En 2008, il a été invité par le Centre Français de Promotion Lyrique de Paris pour diriger la production Il Viaggio a Reims, qui a été interprétée dans les opéras d’Avignon, Reims, Tours, Bordeaux, Toulouse, Nancy, Nice, Metz, Marseille, Montpellier, Saint-Etienne, Vichy et Toulon et s’est terminée en 2010. Luciano Acocella a dirigé le Villi de Puccini au Théâtre des Champs Elysées  avec  l’Orchestre National de France et le chœur de Radio France en Février 2014.

Dernièrement il a dirigé La Traviata à Liège et Avignon, I Capuleti e I Montecchi à Reims ; des séries de concerts symphoniques à Rouen avec la IXe de Beethoven, la Première de Mahler, le Requiem Allemand et les Symphonies n°1 et 4 de Brahms, la Quatrième symphonie de Nielsen ainsi que plusieurs pièces contemporaines de Xenakis, Escaisch, Tabachnick, Messiaen, Fedele, Lindberg, Zigel, etc.

En juillet 2014 il a été invité par le Festival Rossini de Wildbad pour diriger l’Adelaide di Borgogna de Rossini et en août il sera en tournée en Italie avec l’ensemble d’harmonie de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen.

Parmi ses enregistrements, nous pouvons citer entre autres I Capuleti e I Montecchi, enregistré dans la version 1830-31 de  la Scala, un album Puccini avec Mélanie Diener et L’Orchestre Philharmonique de Prague.

Les événements

  • Archives 2014
  • Concert n°42 du 04/07/2014 à 20h00