Biographie


« Musicien passionné et personnalité aux facettes multiples, Henri Demarquette joue du violoncelle comme on embrase une forêt profonde; pas un de ses coups d'archet ne laisse indifférent car il réveille l'inconscient de la musique » O. Bellamy (Le Monde de la Musique).
 
Henri Demarquette, né en 1970, entre à 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il étudie avec Philippe Muller et Maurice Gendron. Titulaire d’un Premier Prix à l’unanimité, il travaille également avec Pierre Fournier et Paul Tortelier puis avec Janos Starker à Bloomington aux Etats-Unis.
 
Familier de la scène dès l’âge de 14 ans, il débute à 17 ans par un récital au Théâtre du Châtelet et une émission télévisée enregistrée par France 3 avec la pianiste Hélène Grimaud. Il est aussitôt remarqué par Lord Yehudi Menuhin qui l’invite à jouer sous sa direction le Concerto de Dvorak à Prague et à Paris.
 
Depuis, sa carrière prend un essor international qui le conduit dans de nombreuses capitales accompagné des plus grands orchestres français ou étrangers en compagnie de ses partenaires pianistes privilégiés Brigitte Engerer, Michel Dalberto, Giovanni Bellucci, Jean-Philippe Collard.
 
En 2011 et 2012, il se produit, entre autres, avec l’Orchestre National de France et le Sinfonia Varsovia, l'Orchestre Symphonique de St-Petersbourg, l'Orchestre Philharmonique de l'Oural, le NDR de Hanovre, l'Orchestre National de Lille, l'Orchestre Français des Jeunes, l’orchestre Philharmonique de Marseille... Il donne également un récital exceptionnel au Théâtre des Champs Elysées avec Brigitte Engerer et joue à la Salle Pleyel, à la Philharmonie de Berlin, à la Salle Gaveau.
 
Esprit curieux, Henri Demarquette aborde régulièrement la musique contemporaine et se plaît à défendre des œuvres rares. Il travaille en étroite collaboration avec les grands compositeurs actuels et suscite la composition d'œuvres de Olivier Greif (concerto « Durch Adams Fall »), Pascal Zavaro (concerto), Eric Tanguy (Nocturne), Florentine Mulsant (sonate), Alexandre Gasparov (Nocturne). Son interprétation du concerto « Tout un monde lointain » de Henri Dutilleux a donné lieu à un film réalisé par France Europe Média et diffusé sur la chaîne Mezzo.
 
Cette ouverture d’esprit se reflète dans une discographie éclectique, couronnée de nombreuses distinctions en France et à l’étranger, parmi laquelle se trouvent :
- Camille Saint-Saëns, avec Boris Berezovsky, Brigitte Engerer et l’Ensemble orchestral de Paris (Mirare)
- Olivier Greif : Par la Chute d’Adam (Universal Music France)
Les 3 sonates de Brahms avec Michel Dalberto (Warner Classics)
- Invitation au voyage œuvres de Fauré, Debussy, Massenet, Duparc, Ravel, Poulenc avec Brigitte Engerer (Warner Classics)
- L'intégrale des sonates de Beethoven avec Michel Dalberto en DVD (Armide)
- L'intégrale de l’œuvre de F. Chopin avec Brigitte Engerer (Intrada)
Les 6 Suites pour violoncelle seul de J.S. Bach (collection du Festival d’Auvers sur Oise)
- Les deux concertos de Haydn avec l’orchestre de chambre de Toulouse (Verany)
 
Henri Demarquette a reçu de l'académie des Beaux-Arts le Prix de la Fondation Simone et Cino del Duca.
 
Il joue un violoncelle du luthier italien Goffredo Cappa de 1697 et un archet de Persois de 1820.
 

Les événements

  • Archives 2014
  • Concert n°34 du 01/07/2014 à 16h00

Les médias