Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Biographie

 « …Régis Pasquier a joué… avec une virtuosité d’antan, une grande ampleur, un son généreux et onctueux qui flottait dans l’espace avec puissance et qui se projetait avec aisance… »
Peter McCallum, Sydney Morning Herald, November 3, 2003
 
Né dans une illustre famille de musiciens, Régis Pasquier est bercé par la musique dès son plus jeune âge. Cette complicité précoce est d’emblée fructueuse puisqu’elle lui vaut de remporter, à 12 ans, ses Premiers Prix de violon et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et de s’envoler, deux ans plus tard, aux Etats-Unis.

Le voyage sera décisif : il rencontre Isaac Stern, David Oïstrakh, Pierre Fournier et Nadia Boulanger. Séduit par son jeu, Zino Francescatti l’invite à le rejoindre au sein de la prestigieuse agence de concerts américaine Columbia Artists Management Inc. : rapidement Régis Pasquier est ainsi sollicité en tant que soliste par l’ensemble des grands orchestres nord-américains, notamment par l’Orchestre de Cleveland, dirigé par George Szell et considéré alors comme le meilleur orchestre au monde, ou encore l’Orchestre de Pittsburgh.  Quelques années plus tard, Zino Francescatti invitera Régis Pasquier à enregistrer avec lui, pour Deutsche Grammophon, le Concerto pour deux violons de Bach.

Sa renommée rayonne largement au delà des Etats-Unis et « Sa sonorité franche et ample, son soin scrupuleux du phrasé, son aisance technique remarquable, sa justesse totale » (Le Figaro) sont des qualités que distinguent rapidement les plus grands orchestres qui l’invitent en France comme au Japon, en Allemagne, en Hongrie, en République Tchèque… 
Régis Pasquier se produit sous la direction des chefs les plus prestigieux : en premier lieu Lorin Maazel, avec lequel il réalise une grande tournée aux Etats-Unis, mais également Georges Prêtre, Leonard Bernstein, Alain Lombard, Michel Plasson, Jean-Claude Casadesus, Jean Fournet, Marc Soustrot, Rudolf Baumgartner, George Szell, Matthias Bamert, Edo de Waart, Michael Tilson Thomas, Charles Dutoit, Tamas Vasary, Yoël Levi, Seiji Ozawa, Louis Langrée, Neeme Järvi, Eugen Jochum, Emmanuel Krivine… 
Parmi ses partenaires de musique de chambre d’immense renommée figurent Isaac Stern, Mstislav Rostropovitch, Menahem Pressler, Leonard Rose, Jean-Pierre Rampal, Murray Perahia, Paul Tortelier...

A la reconnaissance de ses pairs s’ajoute celle du public : en 1991, il est élu « Meilleur soliste de l’année » des « Victoires de la Musique » et obtient le prix Spécial de la Nouvelle Académie du Disque. 
Le disque est en effet le témoignage de sa forte présence, notamment dans le domaine de la musique de chambre. Après des œuvres concertantes avec l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine sous la direction d’Alain Lombard, les Concertos de Berg et Bartók avec l’Orchestre de la Radio Hongroise sous la direction d’Erich Bergel, Régis Pasquier grave les Concertos de Prokofiev et Brahms. Il a également enregistré l’intégrale des Caprices de Paganini (Auvidis).

Son enregistrement des Concertos de Mozart avec l’Orchestre Philharmonique de Liège placé sous la direction de Pierre Bartholomée (disque Auvidis salué par l’ensemble de la presse) précède celui des Sonates pour violon et piano de Beethoven, enregistrées avec son complice de longue date, Jean-Claude Pennetier, et récompensées d’une seconde « Victoire de la Musique ». 

Pour Calliope, il a enregistré les Concertos de Beethoven et de Tchaïkovski avec le Baltic Chamber Orchestra sous la direction d’Emmanuel Leducq-Barôme. 

Est paru également chez Assaï un CD enregistré avec l’Orchestre de Picardie, sous la direction d’Edmon Colomer : Sérénade de Bernstein et Concerto pour violon et instruments à vent de Kurt Weill. 

Avec le Trio Pennetier-Pasquier-Pidoux, un très bel enregistrement consacré à Ravel est paru chez Saphir Productions, suivi d’un autre dédié à Rachmaninov.

Loin d’être grisé par ce succès, soucieux de la transmission de son savoir et de la formation des jeunes générations, Régis Pasquier enseigne le violon au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1985 à 2011.

Régis Pasquier effectue régulièrement un « tour du monde musical », se produisant tant en musique de chambre (et plus particulièrement avec le Trio Pennetier-Pasquier-Pidoux) qu’avec des orchestres, en Australie, au Japon, au Canada, aux USA, en Amérique Centrale, en Amérique du Sud, en Nouvelle-Calédonie, en Russie, sans oublier l’Europe : Finlande, Grèce, Hongrie, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal, Suède, etc. 

Régis est également passionné de jazz et a été invité par Stéphane Grapelli pour participer à plusieurs concerts jazz avec sa formation. 

Depuis 1998, Régis Pasquier joue un magnifique violon Joseph Guarnerius (Del Gesu) Cremona 1734.
 

Les événements

  • Archives 2017
  • Concert n°51 du 12/07/2017 à 16h00
  • Archives 2013
  • Concert n°32 du 02/07/2013 à 16h00

Les médias