Partager

FACEBOOK Twitter Google plus Email Email

Biographie

Premier Prix de chant au CNSM de Paris, Matthieu Lécroart se produit dans de très nombreux théâtres et lieux de concerts, en France comme à l’étranger (Londres, Vienne, Berlin, Madrid, Delhi, Shanghai, Tokyo, Chicago, New York...), dans un vaste répertoire comprenant lied & mélodie, musique baroque avec William Christie, René Jacobs et Jean-Claude Malgoire, oratorio (Elias, Le Messie, La Création, l’Ode à la Joie, Carmina Burana)et les grandes œuvres de Bach, Mozart, Rossini, Brahms, Fauré, Duruflé....
Très attaché à la création contemporaine, il a interprété Cyrano & Roxane de Stavros Xarhakos à Athènes (rôle de Cyrano), L'Amour coupable de Thierry Pécou à l'Opéra de Rouen (Figaro), le cycle de lieder In die Ferne de Philippe Hersant.
 
A l’opéra, il aborde des rôles aussi divers que Rigoletto, Orfeo (Monteverdi), Figaro (Le Barbier de Séville et Les Noces de Figaro), Don Giovanni et Leporello, Papageno (La Flûte enchantée), Falke (La Chauve-Souris), le Directeur (Les Mamelles de Tirésias), Valentin (Faust), Escamillo (Carmen), Athanaël (Thaïs), Golaud (Pelléas & Mélisande) ou encore Méphistophélès (La Damnation de Faust), notamment au Théâtre du Châtelet où, par ailleurs, il prend part à divers concerts et «Leçons» de Jean-François Zygel.
 
En outre, Matthieu Lécroart défend volontiers des œuvres rares, telles que Charles VI de Halévy, Le Siège de Corinthe de Rossini, Le Toréador d'Adam, La Esmeralda de Louise Bertin & Victor Hugo, Noé de Halévy & Bizet, Passionnément de Messager, Goyescas de Granados, L'Empereur d'Atlantide d'Ullmann, My Fair Lady de Lerner & Loewe, Le Long Repas de Noël de Hindemith, Les Tréteaux de Maître Pierre de Falla, Un Survivant de Varsovie de Schoenberg, Les Caprices de Marianne de Sauguet..., au Théâtre Impérial de Compiègne entre autres.
 
Parmi ses projets figurent Les Noces de Figaro (rôle du Comte) ; Hansel & Gretel de Humperdinck à l'Opéra de Metz (le Père) ; La Traviata à Clermont-Ferrand, pour la réouverture de l'Opéra (Germont) ; La Flûte enchantée avec Opéra en Plein Air (l'Orateur) ; la résurrection de Beaucoup de bruit pour rien, opéra de Paul Puget d'après Shakespeare (1892), avec la compagnie Opéra3 ; enfin, les Dialogues des Carmélites dirigés par Jérémie Rohrer et mis en scène par Olivier Py, au Théâtre des Champs-Elysées.